mardi 27 septembre 2011

Nail patch Essence

 Comme je l'ai déjà dit ici et , j'adore avoir de jolis ongles. J'ai ainsi une petite collection composée de différentes couleurs de vernis, j'ai déjà testé les ongles en gel et récemment, j'ai eu envie de re-essayer les nail patchs. Aussi, quand je suis tombée sur le modèle léopard violet de chez Essence, j'ai craqué !! Les teintes sont jolies, quoi que totalement improbables pour mon grand âge, et le motif délirant mais compte tenu du prix (moins de 2€ de mémoire), je me suis dit que ça valait le coup d'essayer même si je ne garderai pas ma pédicure bien longtemps. Oui, vous avez bien lu pédicure.

Et bien que les patchs Essence (en tout cas ceux-là) soient destinés aux mains, j'ai préféré les poser sur les ongles de mes pieds (je ne vous parle pas de ce grand numéro de contorsionniste avec mon gros bidon) car si d'aventure le moustique avait envie de sortir incessamment sous peu, je devrais avoir au minimum les ongles des mains vierges de tout vernis (cf instructions de la clinique).


Regardez les ongles ! Pas les orteils, les ongles !!
Mes orteils ressemblent à des knackis en cette fin de
grossesse.
Mais passons à la pratique. Tout d'abord, le patch en lui-même : sa texture est assez rigide et ressemble presque à celle d'une gommette (vous vous souvenez à la maternelle ?). De  fait, la pose est relativement complexe car le patch n'est pas super maléable. Point positif, il ne risque pas de se couper tout seul en cas de fausse manip' comme cela peut être le cas avec les patch Sephora (ce sont les seuls autres que j'ai testés). Une fois le patch posé, il faut le limer ou le couper au ciseau afin de se débarrasser des excédents indésirables. Il vaut également mieux rabattre un petit bout sur l'extrémité de l'ongle mais compte tenu de la rigidité du patch, c'est quasiment mission impossible. Enfin, on peut finaliser la pose avec un top coat classique mais cela n'est absolument pas obligatoire car le patch tient bien et brille vraiment.

Et après ? Et bien, au bout de 5 jours maxi (la promesse sur le produit), votre patch commence à partir alors vous pouvez le retirer en... tirant dessus, tout bêtement. Pas besoin de dissolvant, ce n'est pas un vernis !!! Et cette phrase résume bien là tout mon "problème" (mea culpa, je n'avais qu'à lire ce qui était écrit sur l'emballage). J'ai la vague impression d'avoir posé du masking tape sur mes ongles et en aucun cas du vernis. Certes l'effet est relativement sympa mais je crains de voir un de mes patchs se décoller à moitié tel un vulgaire bout de scotch en ôtant mes chaussures et ô grand moment de honte en perspective...

Alors on ne m'y reprendra plus !! Je suis venue, j'ai vu, Essence m'a vaincue. Conclusion : Sephora 1 - Essence 0. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot : prochain coup, j'essaie les Nail Art Stamping Design, sorte de tampons (?!) pour ongles. J'ai pas encore compris comment les utiliser mais je pense pouvoir obtenir le même résultat (voire carrément mieux puisque ça se fait avec du vrai vernis) ;  je vous tiens au courant au prochain épisode...


EDIT du 30/09/11 : voilà, mes premiers patchs se sont décollés au bout de 3 jours. Ma pédicure est fichue donc j'enlève tout. Déception.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot...

Une erreur est survenue dans ce gadget