mercredi 5 octobre 2011

Le sommeil et l'enfant

Crédit photo : www.grainesdecurieux.fr
Récemment au détour d'une conversation au sujet de l'organisation quant à l'arrivée du "Divin Enfant", j'ai évoqué avec un de nos proches la question du lieu de sommeil de l'Enfant. Et là, je me suis rendue compte qu'il y avait un vrai débat sur le suspicieux partage de la même chambre avec le bébé. Son point de vue : "il ne faut pas dormir avec bébé" vs notre point de vue : "on fait ce qu'on veut et comme on peut avec bébé".

Concrètement, dans notre cas, pour une question vulgairement pratique, nous dormirons tous les trois dans la même chambre car la configuration de notre appartement (un F2) ne nous permet pas d'envisager une quelconque autre solution. 

Néanmoins, cette solution nous paraît à tous les deux tout à fait naturelle, pratique (avouons le) et rassurante aussi bien pour nous que pour le moustique. Et outre la contrainte logistique, c'est bien cet argument  sur le sentiment de sécurité (on dirait que je parle politique) qui a le plus d'écho en nous : alors que le bébé a vécu pendant 9 mois bercé par mes mouvements et au son de nos voix et ma respiration pourquoi ajouterait-on à tous les changements brutaux qu'il subit en naissant (le fait de respirer, le fait d'avoir une sensation de faim, le fait de devoir se réchauffer etc qui sont assez traumatisants sans parler de cette soudaine individualité et donc "solitude") le fait de dormir seul dans un grand espace silencieux ? On a déjà vu mieux pour rassurer un bébé, non ?

Vous l'aurez compris, Chéri et moi sommes férocement opposés au fait "d'aggraver" ces sentiments potentiels d'insécurité et préférons au contraire entourer notre Loulou de notre présence afin de le rassurer un maximum et le laisser se concentrer sur l'assouvissement de ses besoins vitaux. Ainsi en véritable rebelles que nous sommes, nous partagerons notre chambre avec le moustique.

Au sortir de ce débat avec ce proche, je me suis penchée sur la question en interrogeant d'autres personnes de mon entourage et en faisant quelques recherches sur le net et même s'il n'y a pas une seule vraie bonne méthode, ce qui est certain c'est que selon l'origine ethnique du questionnant, la réponse passe du tout au tout.

En effet, s'il est généralement plutôt mal perçu de partager sa chambre avec bébé dans les pays développés et en occident tout particulièrement, il paraît tout naturel en Asie, en Afrique etc de dormir dans la même pièce. A croire que ce besoin viscéral de possession et de protection de son propre espace intime qui anime Américains et Européens ne saurait supporter la présence d'un nourrisson. De là à en conclure que, une fois encore, cela résulte du savant travail de professionnels du marketing souhaitant exacerber nos comportements égocentriques, hédonistes et consuméristes, il n'y a qu'un pas...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot...

Une erreur est survenue dans ce gadget