dimanche 22 septembre 2013

Les wings...

H&M
... ou l'objet non volant identifié !

Quelle ne fût pas ma surprise au détour d'une séance de magasinage chez notre ami suédois lorsque je suis tombée sur ces sublimes petites wings que je désespérais de trouver un jour quelque part sans devoir céder un bras ou un rein. 

Je ne vous fais plus l'article... quoi que... aux vues de l'air complètement ahuri des vendeuses présentes en caisse au moment du règlement, je suppute peut-être trop hâtivement. Donc petite séance de rattrapage pour celles qui ne seraient pas très au fait : Jeremy Scott, talentueux styliste américain, a collaboré avec Adidas pour créer des sneakers et a eu l'originale idée d'ajouter ce joli artifice au niveau des lacets.

Pour ma part, vous vous en doutez, je suis absolument fan aussi bien pour les filles que les garçons. En revanche, il semblerait que les vendeuses que j'ai croisées chez H&M ne partagent pas exactement  le même avis... En effet, ladite "conseillère" qui m'a encaissée ne savait pas quelle était l'utilité d'un tel accessoire (depuis quand un accessoire de mode est-il utile ? Cela s'appelle un accessoire donc d'un point de vue purement rhétorique  cela implique que ce n'est pas de première utilité... CQFD) ni même comment le porter...

Et quand je lui ai appris que bien que ce soit doré, j'envisageais très sérieusement de les disposer sur les sneakers de mon fils, outre son air de merlan frit et complètement outré, sa collègue n'a pu refréner un petit rire nerveux et moqueur mi-amusé, mi-incrédule.

Comment te dire, cher public, qu'à ce moment-là je leur aurais bien arraché les yeux à ces deux dindes ?! Non pas que je sois d'un naturel particulièrement violent (loin de moi cette attitude) ni même que j'aie été vexée par leur comportement puéril et non professionnel mais simplement de vieux tics pro (ndlr : j'ai travaillé de nombreuses années en tant que manager dans le commerce) qui faisaient se bousculer de nombreuses remarques dans ma tête : "mais quand on travaille, ma pauvre fille, le minimum c'est de s'intéresser à ce que l'on fait/vend", "faut sortir de ta province, ma grande", "et si la mode ça te parle pas, ben, va vendre des vis et des clous, l'usage est basique et simple et t'as pas vraiment besoin de t'y intéresser" !!! 

Mais non. Rien de tout cela. Je suis restée digne. Mais à mon tour, j'ai arboré un sourire de circonstance, un tantinet narquois, et j'ai fait ce que je fais très bien : les prendre de haut et les regarder avec mépris (oui, je suis mauvaise - mais je n'ai jamais prétendu le contraire). Et je me suis fait la remarque que vraiment, ces pauvres filles ne connaissaient rien à rien.

Donc non, ça ne vole pas mais oui ce sont des ailes. Alors OVNI soit qui mal y pense.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot...

Une erreur est survenue dans ce gadget