mercredi 15 février 2012

La diversification

Voilà un sujet qui fait grand débat chez moi en ce moment.

Gabin a récemment soufflé sa bougie des 4 mois, âge auquel on peut commencer à donner à bébé autre chose que du lait, et depuis chacun y va de son "mais pourquoi tu ne lui donnes pas de la purée ?", "tiens regarde ! Je lui ai donné de la mie de pain. Il la mange, hein", "oh !! Il tête même une épluchure de pomme", ce qui a le don de me mettre en transe.

En effet, si la diversification est possible à partir de 4 mois, elle n'est pour autant pas obligatoire à ce stade et elle doit se faire impérativement sous la condition que le système digestif de l'enfant soit suffisamment mature d'une part et qu'on introduise les familles d'aliments dans un ordre précis et sous une forme particulière d'autre part.


De manière générale, j'admets de façon éhontée que je suis une véritable control freak et que j'ai vraiment besoin de tout contrôler et être au courant de tout. De fait, concernant un sujet aussi crucial (au moins à mes yeux) que la diversification alimentaire, je ne supporte pas l'idée que l'on puisse faire n'importe quoi avec mon moustique.


Pour ajouter à ma petite névrose, il se trouve que dans ma famille, nombreux sont les membres qui sont atteints d'allergies alimentaires graves. Par conséquent, je suis encore plus pointilleuse sur le sujet car j'ai déjà pu constater que Gabin a reçu ce cadeau de sa gentille maman...

Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Je vais appliquer un autre type de diversification : la diversification des fréquentations (oui, je suis ignoble, ingrate mais qui s'y frotte... s'y pique).


3 commentaires:

  1. vous avez tellement raison, j'ai commencé avec ma petite fille à 5 mois révolus et ce fut une galère sans nom (d'ailleurs à 8, j'en suis pas encore sortie à part carotte, haricots, poulet et panades, rien d'autre n'a grâce à ses yeux sauf ce que mange les adultes of course), il faut le faire quand ils sont prêts, eux seuls savent ce qui est bon pour eux, nous et les autres tentont de leur donner un rythme qui n'est pas le leur afin qu'ils rentrent dans les normes. A recommencer, je débuterai pour ses 6 mois pas avant par contre elle pourra goûter comme ce qu'elle fait déjà quand elle veut dès qu'elle en montre l'envie !

    RépondreSupprimer
  2. C'est étrange comme nos bébés sont curieux de ce que nous mangeons (désormais chaque fois que nous passons à table, Gabin regarde avec grande envie nos fourchettes) et pourtant, quand nous leur faisons goûter, ce n'est pas le succès assuré... J'ai essayé une purée de panais... j'ai cru qu'il allait rendre ! Ha ha ha. Pauvre petit...

    Je vais suivre vos conseils. Merci ! ;)

    RépondreSupprimer
  3. salut Carole :)

    Merci pour votre gentil commentaire sur mon blog ! En fait, moi je suis confrontée au phénomène inverse : dès que je fais des petits pots avec mon maxi saveurs (je vous conseille n'importe quel cuiseur vapeur car moins cher en premier prix et plus de quantité moisn de eprte de temps si vous désirez faire maison) elle semble ne pas y prêter attention malgré qu'elle mange sans trop faire d'histoires (bien que cela ne soit pas un moment de plaisir) par contre dès que je fais des pates bolognese maison, du riz avec du poulet curry, des pommes de terre avec viande et crudité, ou qu'il y a du pain, elle ne cesse de nous harceler pour avoir :) c'est génial mais très difficile de manger quand elle est éveillée.

    J'avoue que dès qu'elle dépassera sa première année, elle aura la même chose que nous en moins salé bien sur pour ne plus me prendre la tête. Elle mange déjà des petits beurre, des gros bouts de banane, de poires, pommes, des yaourts (amis ne digère pas bien alors je limite) et même des chips (de qualité bien sur) il faut tout partager avec elle aussi non c'est la guerre et elle pique des crises de colère incroyables ! Ma fille a un tempérament de feu comme ses parents !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot...

Une erreur est survenue dans ce gadget