vendredi 27 mai 2011

Ras la frange !

Cet été, votre chevelure de déesse sera frangée ou ne sera pas. Oui, c'est aussi radical que çà. Peu importe que vous arboriez un magnifique casque façon Playmobil ou une crinière à faire pâlir d'envie Raiponce, vous userez habilement du ciseau (j'ai dit habilement) pour réaliser une mutine petite frange avec laquelle vous jouerez sans fin tantôt à la jeune fille malicieuse, tantôt à la femme sexy et séductrice.

En tout cas, moi, je l'ai (re)adoptée. Oui, la frange et moi c'est une longue histoire de "je t'aime, moi non plus" parsemée de tentatives désespérées de ruptures définitives qui aboutissent chaque fois à l'échec compte tenu du temps de repousse.




Alors, joli, frangement... non ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot...

Une erreur est survenue dans ce gadget